La série Black Lightning est complètement folle - The Happy Android

Je me demandais si je devais écrire ce post ou non. Au début, je pensais que c'était mon imagination, mais au fil des chapitres, cela devient de plus en plus clair: la série Black Lightning de CW est une vraie vie en pot. Que voulez-vous réaliser avec ce personnage?

Ce n'est pas que The CW ne sache pas produire des séries de super-héros ou de "méta-humains". Il y a Arrow, The Flash, Supergirl et Legends of Tomorrow. Chacun avec ses avantages et ses inconvénients, mais assez fidèle à l'esprit des bandes dessinées DC dans ses propres limites. On pourrait dire qu'avec The Flash ils ont frappé dans le mille, même si la 4e saison se révèle un peu fade. Mais Black Lightning joue dans une ligue complètement différente - et douteuse.

D'une part, cela ressemble à une autre série de super-héros, mais disons que cela fait semblant d'être quelque chose comme Luke Cage de Marvel. Un dur à cuire qui combat l'injustice dans un environnement majoritairement afro-américain. Dans le cas de Luke Cage, c'est Harlem, dans celui de Jefferson Pierce (alias Black Lightning), c'est Freetown. Et jusqu'à présent les similitudes.

La série raconte l'histoire de Pierce, un directeur de lycée qui a l'amour et le respect de la communauté afro-américaine dans une ville en proie à des gangs, des manigances et des comptes. Pierce est la voix de la raison qui encourage les enfants à se concentrer sur leurs études et à devenir des personnes bénéfiques. Parce que? Parce que si vous ne finissez pas par vendre de la drogue au coin d'une rue, faire le mal, ou pire, l'homme blanc pervers viendra vous prendre tout.

Directeur d'institut le jour, justicier tempéré la nuit

Au début, il semble que nous soyons confrontés à une série quelque peu raciste, cette fois avec une perspective vue «de l'autre côté» de l'échelle. Mais au fur et à mesure que les chapitres passent, vous réalisez que ce n'est pas cela.

La nuit, Jefferson Pierce enfile le costume Black Lightning et s'en prend avec pas mal de regrets à quiconque se met en travers de son chemin. Qu'il suffise de dire que la première rencontre avec sa fille, qui vient de découvrir ses pouvoirs, se traduit par un beau combat fraternel.

Les filles ne sont pas beaucoup mieux non plus. La plus jeune, Jennifer, la première chose qu'elle fait quand elle voit son petit ami devenir paraplégique victime d'une balle perdue, c'est de l'abandonner. Et Anissa, la sœur aînée, utilise ses pouvoirs pour la première fois pour réduire une statue contre laquelle elle protestait en décombres et infliger quelques coups de poing ici et là dans le processus.

Il ressemble à un cycliste qui a franchi la ligne avec des accessoires

Black Lightning est cruel envers ses filles, il traite son ex-femme comme il l'aime un peu, et elle ne pense pas non plus qu'il va beaucoup mieux avec les 2 filles qu'ils ont en commun. Au fond, ils sont censés le faire pour le bien de la famille, mais la seule chose qui reste aux yeux du spectateur est une atmosphère plutôt amusante. Quelle est la morale de cette série? Qu'est-ce que les écrivains essaient de nous transmettre?

En fin de compte, l'objectif est de détruire le groupe de Los 100, dont l'un des derniers boss est Tobias Whale, un albinos noir. Comprenez-vous cette belle ironie? Eh bien, ce n'est peut-être pas si bien ... Le fait est que nous pourrions être devant une grande série de super-héros avec beaucoup de puissance noire et beaucoup de flux, mais la façon de faire face à de nombreuses situations qui surviennent finit par vous sortir de l'histoire.

La bande dessinée Tobias ressemble plus à un M. Potato fondu au soleil depuis 20 ans dans la vitrine d'un magasin de jouets

Il est clair qu'il n'est pas facile de travailler sur des sujets d'actualité et intéressants tels que «Les vies des Noirs comptent» et la problématique «La violence des Noirs contre les Noirs», mais ce n'est pas quelque chose qui peut être résolu en mettant 2 mauvais policiers blancs et quelques arguments et histoires où les pouvoirs du protagoniste sont les moins choquants de toute la série.

La vérité est que c'est une série amusante à regarder, grâce à tous les clichés, costumes plutôt merdiques et personnages stéréotypés qui composent la série. Bien sûr, c'est toujours un plaisir coupable. Parce que les gens, cette série est vraiment mauvaise. Ne le perdez pas de vue!

Avez-vous installé Telegram ? Recevez le meilleur article de chaque jour sur notre chaîne . Ou si vous préférez, découvrez tout sur notre page Facebook .